Reconnu, recherché et apprécié depuis 1894, le savoir-faire des ateliers Massaro convoque plusieurs arts et artisanats, souvent méconnus. Chacun exige patience, maîtrise et expérience nourries au fil du temps; leur découverte permet de suivre, pas à pas, la création d'un soulier d'exception.

Le Savoir Faire

Oeuvrant depuis ses ateliers de la rue de la Paix, Massaro s’impose comme une référence de la chaussure sur mesures. 
Petit fils du fondateur, Raymond Massaro poursuit la tradition familiale et impose un style créatif qui séduit Gabrielle Chanel. Pour elle, le bottier réalise en 1957 le soulier deux-tons à petits talons (en pleine vogue du Stiletto vertigineux). Son cuir crème allonge la jambe par un discret effet de trompe l’oeil tandis que son bout gainé de satin noir fait paraitre le pied plus petit: une icône de l’élégance et née. Elle scelle les relations entre Massaro et la Maison CHANEL qui continuent depuis d’associer leurs talents.

Une tradition d’excellence

Collaborateur attitré des grands couturiers, la Maison Massaro accessoirise les silhouettes de leurs défilés. Dans les ateliers du bottier, les artisans (formier, coupeur, piqueur et ouvriers de pied) se partagent désormais entre les créations couture pour de grandes maisons et des designers venus du monde entier et le sur mesure destinée à une clientèle particulière aussi bien féminine que masculine, n’hésitant jamais à explorer de nouvelles techniques pour repousser les limites de leur art.