Par sa recherche de matières nouvelles et de techniques innovantes, l’Atelier Montex s’attache à faire vivre et évoluer ses savoir-faire.


La broderie à l’aiguille, au crochet de Lunéville et à la machine Cornely constituent la base d’un langage textile, en perpétuel mouvement entre tradition et innovation. Une approche des métiers d’art comme celle d’un renouvellement permanent : l’irremplaçable geste de l’artisan ne craint pas de s’allier à de nouvelles technologies, permettant d’enrichir les possibilités créatives pour donner vie à l’expression d’une vision artistique.
La maison Montex propose ses savoir-faire aux domaines du prêt-à-porter de luxe et de la Haute-Couture, et développe aujourd’hui son activité pour des projets décoratifs et ornementaux.

Histoire de l'atelier

Fondée en 1949 à Paris par Monsieur Lemonier, l’Atelier Montex démarre une activité de tissus brodés au mètre, qu’elle maintiendra jusqu’au début des années 2000. Elle fournit aux centaines de petites maisons de couture les tissus qui leur permettent de confectionner des modèles pour des clientes particulières en France et à l’étranger. A partir de 1969 se développent les activités de broderie main, au crochet de Lunéville et à la machine Cornely, qui deviendront le cœur de métier de l’atelier.
Au début des années 80, l’arrivée d’Annie Trussart marque un tournant décisif dans l’histoire de la maison. Apportant un regard novateur nourri d’inspirations éclectiques, elle adapte sa vision au vocabulaire d’un savoir-faire historique, en osant le mélange de fournitures classiques et décalées. Également passionnée de musique et d’architecture, elle cultive le mélange des influences et ouvre les potentialités expressives de la broderie, façonnant petit à petit l’identité de l’Atelier Montex.

Montex se fait alors connaître des couturiers du luxe et travaille avec les plus grands noms de la Mode, Yves Saint Laurent, Chloé et Dior entre autres, devenant ainsi l’un de leurs partenaires privilégiés dans les années 90.
La maison Montex rejoint en 2011 le groupe des Métiers d’Art de CHANEL. Elle est nommée entreprise du Patrimoine Vivant en 2013.
Désirant repousser les limites de la broderie, Annie Trussart a créé un département dédié à l’architecture intérieure, initiant une approche inédite de Broderie Architecturale : le Studio MTX.

En 2017, Aska Yamashita, assistante et complice d’Annie Trussart pendant plus de vingt ans, est nommée Directrice Artistique de l’Atelier Montex. Elle poursuit son histoire créative en apportant de nouvelles influences et développant ses propres recherches toujours encadrées par une très haute exigence de qualité technique. Comptant aujourd’hui 50 personnes, l’atelier réunit une équipe aux profils variés, composée d’artisans expérimentés comme de jeunes apprentis se formant aux métiers de la broderie.

L’Atelier Montex a emménagé en mars 2021 sur le site du 19M.

Aska Yamashita, directrique artistique

Née en 1973, Aska Yamashita débute sa carrière artistique par une formation de dessinatrice. A l’occasion d’un stage d’études, elle pousse la porte de l’Atelier Montex en 1989, où elle se forme aux techniques du monde de la broderie. Sa rencontre avec Annie Trussart, alors Directrice Artistique de l’atelier, est déterminante dans l’évolution de l’histoire de la Maison. Leur binôme accompagnera le formidable développement de l’Atelier Montex.

Aska Yamashita nourrit une immuable passion pour la broderie et ses différentes techniques dont elle se plaît à explorer et repousser les limites, pour permettre à ces savoir-faire d’évoluer et de s’inscrire dans une création éclectique. 

Après la création par Annie Trussart du Studio MTX pour l’architecture d’intérieur en 2013, Aska Yamashita initie en 2019, en parallèle de sa collaboration avec les studios de Mode, des projets de broderie décorative qui permettent à l’Atelier Montex de dialoguer avec des univers aussi différents que ceux de la Haute Gastronomie ou de la Joaillerie.